[LIVE REPORT] Festival d'été de Québec - 12 July


[ GO TO PHOTO GALLERY ]

36 PHOTOS

Festival d'été de Québec 2016
Bell Stage
Plaines d'Abraham, QuebecCity, Quebec (Canada)
12 July 2016

* * *

VIDEO

REVIEW #1

Sheryl Crow’s Tuesday Night Music Club in Quebec City

By Andrew Greenfield
lifeinquebec.com

Sheryl Crow travels a winding road in front of a packed crowd on the Plains of Abraham in Quebec City.

Quebec City’s Plains of Abraham were full of cowboy hats and cowboy and cowgirl boots in anticipation of the Festival d’été de Québec’s second country music evening.

2015 saw local boy Robby Johnson, then Bobby Barzini and megastar Keith Urban grace the main stage and that was deemed a success by festival-goers and organisers alike.

The 2016 version saw Sheryl Crow and Brad Paisley take to the Bell Stage.

Two big hitters, with Sheryl Crow up first.

Blues, country, folk, rock, pop – this American singer-songwriter from Kennett, Missouri plays all genres.

Crow, once an elementary school music teacher and backing singer for Michael Jackson today has eight albums of her own (50 million worldwide sales and counting) and nine grammy awards awards to her name.

At bang on 7.30pm she opened up her 15-track set with Every day is a winding road asking ‘How ya feelin’ out there?‘

The singer set off across the stage, acknowledging fans with a radiant smile as she went.

‘Merci beaucoup’, said Crow as she continued with her performance.

With plenty of material to choose from, the award-winning singer played a mixture of her hits including All I wanna do, Every day is a winding road, Soak up the sun, If it makes you happy, and a brilliant cover of Cat Stevens’ First cut is the deepest.

Changing instruments throughout the evening to suit the songs she was playing, she demonstrated that she’s at home with a guitar by her side. And if not playing it, then it was slung across her back as she sang.

Real Gone, the soundtrack to Cars, and Led Zeppelin’s Rock & Roll allowed Crow to show off her guitar playing skills. Skills always accompanied with a big smile.

Sheryl Crow did play some of her country tracks, and these went down well with the stetson-clad crowd.

‘We’re going to go all the way back to the very beginning’, said Crow before launching into All I wanna do from the early 1990’s.

‘Do you remember Cat Stevens?’, asked the singer before delivering a beautiful version of The first cut is the deepest.

With the crowd singing along ‘You sound good’, she exclaimed.

Kisses were blown and thrown to the audience and they were reciprocated.

‘My French sucks’, said Crow. I don’t think anyone could have cared less. Everyone was there for the music.

**************************************************************

REVIEW #2

Sheryl Crow lance la soirée country pour le FEQ 2016

By Stephanie Nolin
http://showbizz.net

La chanteuse américaine, originaire du Missouri, a lancé les festivités country sur les plaines d’Abraham, devant une foule compacte.

Alors que Sheryl Crow a longtemps été considérée comme une artiste pop rock, elle a fait le saut il y a quelques années du côté de country et poursuit depuis sa trajectoire professionnelle dans ce genre. Il était donc tout naturel de lui offrir la première partie de Brad Paisley, pour la soirée New Country du Festival d’été de Québec.

L’artiste de 54 ans (qui ne semblait pas apprécier outre mesure la présence des caméras des médias) est arrivée pimpante sur scène, avec son équipage country formé de six musiciens. Elle a tenté de faire lever la fête, à grand renfort de titres très connus grappillés dans son répertoire des 20 dernières années, avec un succès parfois mitigé.

Évidemment, les nombreux spectateurs présents ont réagi avec bonheur et force à des succès comme « All I Wanna Do », « The First Cut is the Deepest », « If It Makes you Happy » et « Soak Up the Sun », mais ceux-ci étaient visiblement là pour l’acte principal de Paisley. Au fil du parcours, l’engouement s’est toutefois fait de plus en plus sentir, ce qui a semblé rassurer la chanteuse.

Celle-ci s’est exprimée en français tout au long du spectacle, ce qui en soit en admirable. Si les salutations et les remerciements étaient convenables, le reste est malheureusement demeuré peu intelligible. Crow a même mélangé ses pinceaux à un certain moment et répondu à la foule en espagnol. On peut toutefois louer ses efforts.

En fin de compte, l’artiste a reçu les applaudissements qu’elle méritait pour s’être démenée pendant plus d’une heure devant une foule au départ peu réceptive. Elle est même revenue pour un rappel non prévu, avec les titres « Stop Children What’s That Sound » de Buffalo Springfield et « Nobody’s Business », un luxe que n’a pas eu Hedley quelques jours plus tôt. Énergique et très en voix, Crow avait clairement sa place dans la programmation du Festival d’été de Québec et aurait même pu être la tête d’affiche du spectacle. Maintenant, place à Brad Paisley!

Voici la liste des chansons interprétées par Sheryl Crow ce soir :

Everyday is a Winding Road
A Change Would Do You Good
All I Wanna Do
My Favorite Mistake
Can’t Cry Anymore
The First Cut is the Deepest
Strong Enough
The Difficult Kind
Real Gone
You’re an Original
Best of Times
Picture / If It Makes You Happy
Soak Up The Sun
For What it’s Worth
Rock and Roll (reprise de Led Zeppelin)

Rappel

Stop Children what’s That Sound (reprise de Buffalo Springfield)
Nobody’s Business

**************************************************************

REVIEW #2

By Eric Moreault
www.lapresse.ca

Quoique country, dans son sens large. Ceux qui s'attendaient à une version country de Sheryl Crow sont sûrement tombés en bas de leur cheval. C'était une superbe prestation pop-rock fidèle à son répertoire.

Bien sûr, Feels Like Home, le dernier CD de la native du Missouri, navigue dans les tonalités du genre. Et sa carrière de chanteuse pop a toujours puisé aux racines de la musique de cow-boy. Il ne s'agit donc pas d'une «conversion soudaine».

Mardi soir, elle avait sa formation Nashville, avec une guitare slide et même un orgue Hammond vintage. La petite chanteuse au sourire éclatant a à peine modifié ses grands succès, qu'elle a entonnés d'emblée : A Change Would Do You Good; All I Wanna; My Favorite Mistake...

La blonde chanteuse au plaisir communicatif a continué à revisiter son vaste répertoire sans se soucier du canon musical. Outre une très belle version acoustique de First Cut Is The Deepest de Cat Stevens, elle a aussi livré une interprétation dynamique de Real Gone, la chanson-thème du film d'animation... Les bagnoles! Sans parler d'une relecture assez fidèle de Rock'n'roll, l'hymne-fétiche de Led Zeppelin, puis de For What It's Worth, l'hymne pacifiste de Buffalo Springfield.

Il aura fallu attendre les deux tiers du spectacle avant qu'elle entonne une pièce de son album country. Et country, c'est vite dit : son groupe a jammé une version blues de Best of Times, pas piquée des vers. Honnêtement, on s'en fout, c'était parfait.

Avant d'entreprendre sa propre carrière, Crow a été choriste pour Michael Jackson et Don Henley (tiens, tiens, la filière southen rock des Eagles). Or, sa très belle voix cristalline et pleine de ferveur est demeurée intacte.

Sa longue expérience lui a aussi servi. Crow n'a pas insisté sur son répertoire récent : la chanteuse, veste de jeans sur camisole blanche, pantalon de cuir et suède fauve et souliers à talons (très) hauts, a livré une vraie prestation de festival. Un crowd pleaser, comme disent les garçons vachers.

* * *

TWITTER & FACEBOOK

[ CLICK TO ENLARGE ]



[ Home Page ]

 


© 1996-2016 - Sherylove